Publié par : youcefallioui | octobre 28, 2011

Lwennas

Bonjour à vous tous qui aimez Lwennas Matoub !

Juste un témoignage – un modeste témoignage – à la mémoire de ce Chasseur de lumière qu’était Lwennas Matoub.

Lwennas – Aseggad n tafat

Ay akal ihemmel iqelleb

Txilek hader ssifa-s

F-iles-is atas i-gεetteb

I-wakken a d-ibin wayla-s

Ar assa tasa-w texreb

Af ayen iεeddan fell-as.

Ay akal anida ylul

Keçç tezrid d-acu yeswa

Yak azekka-ynes deg’wul

Ljetta-s wergin terka

Immut af ayen yeggul

Lwennas yugar yar sekka !

Ay akal ad ak iniγ

Ammer yunwas d-ass n lheq

Deg’wul-iw ad ak lliγ

As tesledh mi d-ibbaâzeq

Am netta wergin ufiγ

Awal-is  iheggu yneq.

Yeggwra-d wawal i-gecna

Teggwra-d taγwect deg’genwan

Mazal yakw ayen yenna

Amzun d-itij i d-yedhwan

Isem-is mechur di tmura

Hemmlen-t medden d-imawlan.

Cfiγ yiggwas di ccetwa

Nemlal xas ur nemyusan

Yenna-k a-nsew lqahwa

A-nmeslay f-ayen ur nuksan

Assenni i zriγ i-genwa

Icuba ar wedrar yefsan.

Ggwiγ-d awal f Lwennas

Izem g-wakal d yizran

Ma yxus aγ taâfu yemma-s

Nettawi-t seg’wul zzran

Ayen ara d-nini fell-as

Yak iggwi lâaz d-ameqqwran.

Paris, le 25 juin 2000.

J’ai eu l’honneur et le bonheur de rencontrer Lwennas Matoub une fois. Je ne le connaissais pas. Je sortais de la Sorbonne et je tombai sur un jeune homme que j’ai eu du mal à reconnaître : Jean, tee-shirt et basket ! Je n’avais pas l’habitude de voir Lwennas Matoub dans cette tenue… C’est lui  qui vint vers moi spontanément pour me saluer. Quel ne fût mon étonnement ! Après les salutations d’usage, il me proposa d’aller prendre un café ! Une fois attablés, je lui demandais : « D-acu ara teswedh ? » (Que veux-tu boire ?) Il me répondit : « Di laânaya-k m’ur yi-d nnidh qbel d-acu ara teswedh kecci ! » (De grâce, dis-moi d’abord ce que tu prends, toi !)

Je lui dis alors en riant : « Nekk hemmleγ coca-cola ! » (Moi, j’aime le coca !)

Il se tourna vers le garçon et lui cria : « Deux coca, SVP ! »

Bien des années après, je rencontre quelqu’un qui le connaissait et à qui je raconte ma rencontre avec Lwennas. Il me dit plein d’étonnement : « Je suis étonné qu’il ait pris un coca cola ,car il aime tout à fait autre chose ! »

J’ai fini par comprendre que si Lwennas avait pris la même boisson que moi, c’était une  façon – propre à ce grand chasseur de lumière –  de me témoigner le respect qu’il éprouvait pour moi !

Nous nous étions quittés après qu’il m’ait donné son numéro de téléphone. Je ne l’ai jamais appelé, non pas que je sois fier – comment l’être face à ce grand homme devant qui j’étais et je demeure insignifiant ! – je le voyais toujours très entouré… Je craignais simplement de le déranger et… surtout de déranger ceux qui l’entouraient…


Youcef Allioui  – 22 juin 2010

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :