Publié par : youcefallioui | novembre 5, 2011

Aliénation – Takufda

Une métaphore sur l’aliénation 

Mon père disait :  » Personne ne peut vivre dans la peau d’un autre. Si cet autre est plus grand et plus gros, il y aura du jeu. Si cet autre est maigre et petit, on meurt étouffé ! »

Yeqqar baba ad ig Ugellid Ameqqwran di tgemmi-ynes : « Ur izmir yiwen ad yidir di tegwlimt g_wayed. Ma yella yezzif yerna ufay, ad yeqluqel. Ma yella idεef yerna mezzi, ad ikkufer ! »

Mon objectif est de combattre l’aliénation qui chosifie encore les Kabyles.  Alors que « ceux qui nous dominent et nous oppressent » voient le monde à leurs pieds ; les Kabyles voient (encore aujourd’hui !) la Kabylie en tout petits morceaux ! 

Cet objectif passe d’abord par  l’espoir de vous donner une autre vue, un autre aperçu de notre langue à travers  notre culture et notre littérature.  Beaucoup de choses ont été écrites sur nous. Beaucoup de choses méritent d’être corrigées, réfutées, effacées.

Ces choses ne sont malheureusement pas l’apanage des étrangers. Aliénation et réification obligent, des Kabyles leur ont emboîté le pas. Certains parlent encore de « Petite Kabylie » et de « Grande Kabylie », comme si nous étions encore au sortir de l’insurrection de 1871 qui fit comprendre à la France coloniale qu’il fallait à tout prix diviser la Kabylie pour pouvoir la soumettre.  J’ai également lu quelque chose qui s’apparente à un euphémisme de ces désignations colonialistes chosifiantes. D’aucuns écrivent « Les deux Kabylies » ???

Dans une thèse fondamentale sur l’aliénation, intitulée « La fausse conscience », mon ami et maître Joseph Gabel – savant Hongrois, médecin, sociologue et psychologue – avait mis en lumière les dangers de l’aliénation qui conduit jusqu’à ce dernier stade qu’il appelle « chosification ».

Que l’on s’arrête un peu sur ce peuple qui nous domine et qui s’appelle le peuple arabe…

Pendant que les Arabes, dominant sur plus d’un continent, parlent de « Monde arabe » (Umma âarabiya),  Les Kabyles, eux, continuent de diviser et de dilacérer un petit lopin de terre qui est de la taille d’un mouchoir de poche ! 

Deux Arabes se rencontrent :

Mohamed dit à Ali : « Nous sommes Arabes d’Alger jusqu’à la Mecque ! »

Ali lui répondit :  » Tu as raison, nous sommes Arabes d’Alger jusqu’à la fin du monde ! »

Deux Kabyles se rencontrent : 

Arezki dit à Amokrane  : « Tu es de la Petite ou de la Grande ? »

Arezki répond :  » Je suis de la Petite ; si tu me demandes cela, tu dois sûrement être de la Grande  ? »

Yiwen wemghar yekka ger-asen, yenna-yasen : « Di laânaya-nwen, m’ur yi-d tennim amek is qqaren  i « la Petite » yakw d « la Grande »  S TEQVAYLIT !…

Nous connaissons tous l’apologue de l’olivier… Vous savez celui où l’olivier interroge la hache qui le coupe. Que lui répondit la hache : « Je n’y puis rien, la main vient de toi ! » 

Tenna-yas tzemmurt i tgelzimt : « Acuγer i-yi tgezzmed ? »

Tenna-yas tgelzimt : « Uli m-xedmeγ, afus ikka-d s’gem ! » 

Aliénation quand tu nous tiens !  

Qqaren Imezwura :  « Kra gwin yeknan i ddel, irennu-yas Rebbi asadel ! »

MA YELLA YIWEN UR IFHIM D KECC I TXUSS LEFHAMA !

Si quelqu’un n’a pas compris, c’est bien toi qui n’a pas su te faire comprendre !

– Ayen ttmeyyen-eγ (ttxemmim-eγ)

– Ayen bγiγ a d-iniγ

– Ayen i nwiγ a d-iniγ

– Ayen i d-qqareγ

– Ayen tebγam a d-teslem

– Ayen tenwam teslam-t-id

– Ayen i-wi d-tsellem

– Ayen i tebγam a d-tfehmem

– Ayen i tenwam tfehmem-t

– Ayen i tfehmem…

Maççi d yiwen wugur yellan bac a-nemsefham. D-acu-kan win ur neddi ur yettwali ; win ur nettmeslay ur yessalay. Ssarameγ ad ssaliγ yid-wen yiwen leqrar naγ iswi : ad nebrez abrid n teqbaylit, as nekkes asennan, as nerr aman d wiluman (bien être).

SIWEL REBBI AK D-ISEL !

Siwel s tmeslayt-ik. D-aya-gi ara d-tafem deg’weblog-agi-ynu anda fkiγ azal i wayen i-wi qqaren Imezwura nneγ TISULA. Tisula : anamek-is d-ayen yaânan ayen yakw uran Imezwura nneγ deg’wqwerray nsen ; ayen i nettaru assa di lkaγed yakw di ttawilat nnidhen.

I-mi ayen si nehsa : agdud ttameslayt – Mebla tameslayt wlac agdud. Agdud aqvayli ttaqaylit – Agdud amaziγ ttamaziγt.  Ayen nnidhen yakw d-askaârer ! Akken daγ qqaren Imezwura :
Win isâan iles, yetwennes ; win’ur nesâi iles yexnunes !

Dγa ihi twalam d-acu i d leqrar-ynu naγ iswi-ynu.  D-acu yellan di tisula – di tsekla yakw d-idles – iγ-d djan Imezwura.

Iqqar baba a-t Ig Ugellid Ameqqwran di tgemmi-ynes :

Ma ysuter-ak-d Ugellid Ameqqwran ul-ik, efk-as-t ! Ma ysuter-ak-d iles d wakal-ik, in-as : Ala ! Mebla iles-ik d wakal-ik, ur tesεid ul, ur tesεid tasa ! 

Ceux qui écrivent en français devraient « se traduire » en kabyle pour saisir la réalité des événements et des choses qui touchent la Kabylie et les Kabyles.

Publicités

Responses

  1. Azul a gma Youcef,
    Je suis ton blog et reçois par e-mail tes articles, que j’apprécies.
    Si tous nos intellectuelles pouvaient suivre ton exemple; en effet ce silence douteux m’agace et loin de rendre hommage à nos ancêtres, et à Tamazgha millénaire.
    Hélas ! Pour les partis politique, ils sont juste là pour se déchirer ajouter un malaise à l’enfer que les notre vivent en Kabylie; il est vrai que parmi ces partis certains ont léchés les casseroles du pouvoir d’autres ont quelque mairies et sont heureux ainsi.
    Par contre un parti dont fièrement j’adhère n’a pas assez de moyens, il faut admettre que le Kabyle devient manchot lorsqu’il faut mettre la main à la poche.
    Notre région est encerclée par les intolérant et les mafieux.
    J’ai 65 ans et je n’ai jamais voté de ma vie, en France pas le droit et dans ce pays appelé Algérie ou les dés sont pipés d’avance inutile de faire un déplacement.

    Pour finir j’ai un service a demander, je participe à l’association des donneurs de sang VIE ESPOIR de Boghni pour qu’ils aient une ambulance pour les enfants gravement malades; te serait-il possible de mettre un lien sur ton blog soit vers le blog suivant http://wwwram15.blogspot.com
    Soit vers mon blog wordpress ou encore ici : http://ram1546.skyrock.com/

    Courage a gma avec mes chaleureuses amitiés.
    Ramdane de Maâtkas.

  2. Azul,

    Dacu i teqqareḍ d tidett, ila deg-s aṭas.

    Azal-is d ameqqrwan: tamusni-nneγ tura ur tettγimi deg wegdud-nneγ; ur tilli s yiman-is. Dacu yessefk daγen a tẓreḍ ur (mačči) kkan nekni i yellan akken.

    Amaḍal awk yella akken, wa yella d amerkanti yuγal-ed d igellil, wa yenwa war azal (ihi azal-is ugar wigad nniḍen awk) yeγli-d… S tidett , tura yeban-iyi ma neγa (nebγa) kra i tutlayt-nneγ yessefk a nessuγel imyura s n timura nniḍen deg tutlayt-nneγ (wigad am Tolstoi, Dostoieγski, Zola, etc…). Bla wagi, ur ẓṛiγ amek a neffeγ seg twaγit-a….

    Akud (lweqt) imi wa yewwi-d (γeṛ Fransa, wayeḍ si tmura nniḍen, yefuk… Win yeγren kra a t–id-yerr s tmaziγt….
    Yessefk i tmusni-nni a tefk igumma (lfaqya) deg wakal-nneγ (tutlayt-nneγ); allal (instrument) a d-iniγ d tasuγelt (traduction).

    Tanemmir-ik s wacu tefkeḍ, ad yeǧǧuǧeg wass-ik Ugellid Ameqqwran.

    Ar tikkelt nniḍen.

    iader

  3. Yessefk daγen ad arnuγ kra γef wigad i ḥedren s taεrabt, ha-t dacu yenna-d amezray Muḥemmed Harbi. Ihi yessefk irkwelli ad nsell dacu di taggara yesddid (insister) : tilleli n tefrit. Bla tina, akud-nneγ ur yiwweḍ ara wi n Galilee…..

    http://www.dailymotion.com/γideo/xlfqsy=cloture-du-colloque-d-el-watan=news

  4. Nous connaissons tous l’apologue de l’olivier… Vous savez celui où l’olivier interroge la hache qui le coupe. Que lui répondit la hache : « Je n’y puis rien, la main vient de toi ! »

    Vous voulez certainement dire  » la manche vient de toi… « :

    • Azul a Kabylia !

      Non ! Je veux bien et certainement dire : « La main vient de toi ! » et non pas « Le manche vient de toi ».
      L’apologue renvoie à une expression proverbiale kabyle qui fait allusion à la traîtrise. On dit de quelqu’un qui a trahi : « Il a donné la main » (Ifka afus).
      Côté linguistique de la chose : je vous renvoie au « Dictionnaire analogique Larousse » qui donne « La main » comme synonyme « du manche ».
      En revanche, côté géographique : « La Manche » (au féminin) : c’est la mer (ou plus « certainement », puisque vous aimez la certitude, « Le bras de mer » qui sépare la France de l’Angleterre ou plus « certainement encore « du Royaume Uni » !
      Je vous taquine ! Merci quand même pour votre remarque !

      Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2013/2963 !

      Youcef Allioui


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :